Chronique de World Heroes Anthology | Les Ludistes+

Chronique de World Heroes Anthology | Les Ludistes+
5 (100%) 15 votes


Il y a une quinzaine d'années, le fanatique du jeu de combat un peu dérangé avait la possibilité de quitter l'arcade et de réserver ses cartouches pour une gigantesque cartouche Neo Geo et de pratiquer l'un des nombreux "hommages" de SNK à Street Fighter II; le tout pour le prix serré du portefeuille d'environ 200 $ par match.

Une décennie et demie plus tard, notre PlayStation 2 (et 3) peut afficher les ports identiques aux arcades de la série World Heroes; des terribles World Heroes aux World Heroes Perfect plutôt jouables, mais pas vraiment parfaits, pour 196 dollars de moins par match que celui payé à l'origine. Lorsque vous ajoutez de toutes nouvelles capacités pour adoucir les pixels (ce qui, certes, a l'air horrible sur un téléviseur à écran plat), basculez entre les pistes sonores dérangeantes et les pistes musicales arrangées, et coloriez tout combattant dans une variété de teintes. éléments d'une grande collection.

Regardez de plus près et vous verrez qu'il s'agit d'une anthologie sur les verrues, commençant par les héros mondiaux originaux. Street Fighter II de ce pauvre homme utilise des personnages historiques du monde entier au lieu de personnages contemporains, ce qui vous permet de jouer comme l'un des deux ninjas échangeurs de palette, un cyborg allemand doté de jambes extensibles à la Dhalsim et un lutteur américain nommé Muscle Power de Zangief.

Pour toutes les similitudes, il y a une première; L'apparence d'un sprite influencé par Bruce Lee (appelé Dragon), et dans une tentative certes faible de Capcom one-up, deux styles de jeu sont disponibles. L’une a des scènes régulières, tandis que l’autre est un «match à mort», avec des anneaux de boxe enflammés, des lames de scie surgissant du sol ou une allumette en cage.

L’action est incroyablement lente, les ensembles de mouvements sont petits (Fuuma, le ninja "Ken Masters", n’a que six mouvements différents en dehors des coups de poing et des coups de pied), et l’art n’est pas à la hauteur. Néanmoins, le port est parfait, jusqu'à la façon dont le jeu commence le prochain combat avant de pouvoir lire la plupart des sous-titres de victoire.

World Heroes 2 est essentiellement le même jeu, mais avec 14 personnages au lieu de huit. Les nouveaux venus comprennent Erick the Viking, le clone Shura the Sagat et le footballeur zombie, J. Max, sans doute l'une des pires tentatives de persuasion d'un public occidental dans une arcade. Encore une fois, c’est une arcade parfaite; jusqu'à l'orthographe de "quarterback" sur le profil de J. Max. Ces jeux n’avaient que trois boutons de déplacement (coup de poing, coup de pied et lancer), mais étaient sensibles à la pression, permettant ainsi des versions faibles, moyennes et fortes de chaque attaque. Notre contrôleur Sixaxis a bien fonctionné, de même que les bâtons d'arcade, mais c'est toujours une façon imparfaite de se battre.

Ce jeu de boutons a infecté World Heroes Jet, ce qui a amélioré la qualité de l'annonceur (moins de mutilation de la langue anglaise cette fois) et du menu, mais n'a guère amélioré le jeu, à l'exception de quelques personnages.

Heureusement, par World Heroes Perfect, de loin le meilleur jeu parmi les quatre, un bouton a été attribué aux coups de poing et aux frappes faibles, moyens et forts, la vitesse a été augmentée, les personnages sont devenus plus équilibrés et des mouvements spéciaux ont pu être créés pendant les rounds. . SNK doit être félicité pour avoir donné aux fans exactement ce qu'ils veulent (même si nous n’avons pas vu beaucoup de pétitions en ligne pour cette réédition), même jusqu’au choix de la difficulté, et une liste des coups lorsque vous mettez le jeu en pause (ou une impression) sur le site de SNK).

Le seul petit problème? Vous ne pouvez quitter la version de World Heroes que vous jouez qu'une fois que vous avez commencé, et pas dans un autre écran de menu. Mais jouez les héros mondiaux originaux pendant une demi-heure et vous serez habitué à de plus grandes épreuves que cela.

Cette collection présente un dilemme; il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un forfait fantastique, à un prix parfaitement raisonnable, et qu’il faut absolument acheter pour les historiens du jeu vidéo, les collectionneurs de jeux de combat et les fans de la franchise. Mais les années n'ont pas été favorables à Ryoko, Janne et aux autres "étoiles" de second ordre.

Au lieu de cela, il s’agit d’une rétrospective illustrant l’amélioration spectaculaire des jeux de combat au cours de la dernière décennie. Les jeunes joueurs passent généralement leur temps à rire de manière hystérique à la simplicité même de tout cela; les joueurs plus âgés regardent – bouche bée – se demandant comment ils ont déjà été considérés comme des graphiques de pointe.

4 avril 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *